InTech & EBRC: FinTech as a Service

23 mai 2016

InTech & EBRC: FinTech as a Service

Le secteur FinTech se trouve sous le feu des projecteurs au Luxembourg. InTech et EBRC accompagnent, depuis plus de quatre ans, des entreprises innovantes au croisement de la Finance et de la Technologie et leur offre aujourd’hui un véritable écosystème capable d’accélérer leur développement.

 

«Deux types d’acteurs, à la fois concurrents et complémentaires, se côtoient aujourd’hui dans le secteur FinTech: les start-ups d’une part et les acteurs historiques de l’industrie financière d’autre part», constate Fabrice Croiseaux, CEO d’InTech. Si ces entreprises évoluent dans le même domaine, leurs objectifs et les enjeux auxquels elles sont confrontées diffèrent. Pour les premières, il s’agit avant tout d’innover dans des délais très resserrés tout en se mettant en conformité avec la législation, alors que les acteurs historiques, moins agiles et confrontés à leur héritage informatique – mainframe, applications transactionnelles – visent l’optimisation de leurs solutions clients.

«EBRC offre, à travers son offre TrustedServicesEurope, des environnements par nature sécurisés, hautement disponibles, conformes aux réglementations en vigueur et qui bénéficient de la confiance du régulateur. Tous les agréments, labels, ou certificats nécessaires – Tier IV, PSF, ISO, PCI-DSS, notamment – difficiles et coûteux à obtenir et à respecter, sont ainsi accessibles à chaque entreprise qui nous confie son projet», explique Jean-François Hugon, Head of Marketing chez EBRC. Au sein du même groupe – POST Luxembourg – les start-ups FinTech peuvent en outre compter sur InTech pour mettre en place, dès les premières versions déployables, des applications pouvant supporter de fortes charges, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et conforme à la règlementation en vigueur en matière de sécurité.

Dans une économie en voie de numérisation accélérée, les acteurs historiques du secteur financier sont contraints de faire cohabiter deux approches très différentes du traitement de l’information. L’IT bimodale combine ainsi un mode traditionnel qui met l’accent sur la sécurité et la précision, et un second mode, exploratoire, qui met en avant l’agilité et la rapidité. «EBRC offre ce double environnement aux start-ups et aux acteurs historiques», expose Jean-François Hugon.

«En plus de nos offres Data Centre pour les besoins dédiés, nous avons créé une offre Cloud, TrustedCloudEurope. Toutes deux sont standardisées et conformes aux exigences réglementaires. Dans les deux cas, nous sommes en mesure d’opérer les applications de nos clients via nos Managed Services et prenons des engagements définis par des SLA. Cela répond aux besoins d’agilité et de flexibilité des entreprises.»

«L’évolution des systèmes est un enjeu parfois complexe qu’EBRC maîtrise», souligne-t-il. L’année dernière, EuroCloud Luxembourg a ainsi décerné à EBRC l’award Best Cloud Transformation Methods, une distinction qui récompense la qualité de ses activités de conseil et d’accompagnement dans la transformation des systèmes IT.

 

Innover et transformer dans un cadre réglementaire exigeant

Le secteur financier luxembourgeois est extrêmement réglementé et se caractérise par le besoin de contenir l’information. «Nous tentons sans cesse d’y introduire des solutions et des services susceptibles de nous apporter une souplesse et une agilité dont nous pouvons faire bénéficier nos clients, tout en préservant les contraintes inhérentes à un environnement prudentiel exigeant», poursuit le  responsable Marketing d’EBRC.

Pour Fabrice Croiseaux, le savoir-faire technologique d’InTech est un catalyseur d’innovation: «nous consacrons une veille technique permanente à des sujets comme la technologie Blockchain, le Machine Learning ou encore l’Internet of Things. Ce dernier sujet peut sembler déconnecté de l’univers FinTech, mais il est certain que, dans un avenir proche, nous verrons s’effectuer des paiements entre objets».

L’innovation se traduit également par des avancées qui relèvent du métier des acteurs du secteur financier – coffre-fort électronique, e-wallet et mobilité – mais aussi de la sécurité des transactions, de l’authentification et de l’identification des clients, en stricte conformité avec la législation en vigueur.

De nouvelles normes et obligations sont sur le point de bousculer l’industrie de la banque et de la finance: les acteurs traditionnels seront contraints de s’y conformer rapidement et les start-ups FinTech ne manqueront pas d’y voir l’opportunité de créer de nouveaux services. «Dans ce domaine également, nous affirmons notre détermination à intégrer les changements en proposant à nos clients des solutions d’accompagnement», précise Jean-François Hugon. C’est par exemple le cas de la Directive PSD2 qui impose de nouvelles règles en matière de services de paiement. Il en va de même pour les normes NIS de Sécurité des Réseaux et de l’Information ou pour le nouveau règlement européen eIDAS qui a pour but de renouveler le cadre juridique européen applicable à la signature électronique.

 

TrustedCloudFactory

«De la collaboration entre EBRC et InTech, est née il y a quelques années la une première ébauche d’une plateforme PaaS et de mise en production continue», poursuit-il. C’est de cette première expérience qu’est issue TrustedCloudFactory, une offre qui couvre de bout en bout le cycle de vie d’une application: développement, test, intégration, production, contrôle des opérations et amélioration continue.

Le duo InTech-EBRC a permis à de nombreux clients de faire aboutir leur projet. Il en va ainsi de la société Wega qui a conçu la première carte bancaire acoustique au plan mondial. «La carte d’authentification de Wega est basée sur un token sonore», explique Fabrice Croiseaux. «Elle est multi-services et multicanaux: elle peut être utilisée avec un appareil mobile, le web ou le téléphone. InTech a participé activement au développement de cette technologie et lui a permis de passer avec succès le test de certification d’authentification FIDO. Aujourd’hui, cette carte suscite un grand intérêt de la part de sociétés de vente en ligne qui souhaitent simplifier leurs méthodes d’authentification et de banques privées soucieuses d’améliorer la sécurité des communications avec leurs clients.»

«EBRC héberge en outre deux plateformes pour le compte d’Olkypay, une licorne FinTech Luxembourgeoise», ajoute Jean- François Hugon. «La première est mutualisée et accueille les clients de la start-up en mode SaaS. La seconde est dédiée à Veolia Eau France». La solution innovante d’encaissement et de recouvrement de factures développée par Olkypay pour Veolia a été récompensée à Paris dans le cadre des Trophées de la transformation numérique. Plus de deux milliards d’Euros sont appelés à transiter par cette plateforme dès son lancement.

 

Une plateforme FinTech prête à l’usage

«Nous sommes entrés dans le monde de la FinTech à une époque où le terme n’existait pas encore, en accompagnant, sur le plan technologique et structurel, des start-ups comme FLASHiZ et CiteeCar», rappelle le Responsable Marketing d’EBRC. «Aujourd’hui, nous sommes en mesure de réaliser des projets très ambitieux dans des délais très courts parce que nous avons acquis les compétences, le savoir-faire, la maîtrise des normes et des technologies. C’est ce parcours qui nous a permis de mener à bien le projet Olkypay en moins d’un an».

«Nous sommes capables d’accompagner nos clients tout au long de la chaîne de valeur, de l’identification des idées innovantes à l’hébergement sécurisé, en passant par la réalisation des applications et leur déploiement, dans un délai aussi court que 3 à 6 mois. Nous jouons littéralement le rôle d’accélérateur pour les projets que nous accompagnons», résume Fabrice Croiseaux.

Ensemble, InTech et EBRC offrent à leurs clients une plateforme FinTech prête à l’usage. Cette plateforme, les deux sociétés du Groupe POST l’ont présentée dans le cadre d’ICT Spring Europe 2016, qui a eu lieu les 10 et 11 mai derniers à l’European Convention Center de Luxembourg.

 

http://www.beastmagazine.lu/intech-ebrc-fintech-as-a-service/