La révolution Olkypay ou comment une jeune pousse séduit le CAC 40

2016-02-10

La révolution Olkypay ou comment une jeune pousse séduit le CAC 40

Source de l'article


Récemment, un des acteurs FinTech dont la plateforme opérationnelle est hébergée chez EBRC est parvenu à obtenir la confiance d’un acteur du CAC40 : Veolia Eau. Cette jeune entreprise répond au nom d’Olkypay. La start-up, qui dispose d’une licence d’établissement de paiement délivrée par l’autorité de contrôle du secteur financier luxembourgeois (CSSF), a développé une plateforme d’encaissement des paiements particulièrement innovante.


Olkypay, service de paiement

Pour asseoir son développement, elle a notamment profité de la récente entrée en vigueur de la directive européenne SEPA, entraînant la disparition effective des garanties liées à l’encaissement des titres interbancaires de paiement (TIP).« En tant qu’établissement de paiement, sous la surveillance et en discussion avec l’autorité luxembourgeoise de régulation du secteur financier, nous avons la possibilité de développer de nouveaux moyens de paiement, assure Julien Rouayroux, responsable du back-office d’Olkypay. Nous avons, par exemple, mis au point une alternative au TIP, ce dernier moyen de paiement étant devenu obsolète depuis le 1er janvier 2016. Nous avons donc créé un moyen de paiement qui s’en approche mais qui, juridiquement, répondra aux standards définis par SEPA. »

Mais la plateforme offre beaucoup plus encore en amenant de nouvelles solutions aux entreprises confrontées à des problématiques d’encaissement des paiements. « Nos clients peuvent disposer d’une plateforme qui s’intègre directement à leur système d’information. Dès lors, ils peuvent gérer et vérifier directement les encaissements clients, quels que soient les moyens de paiement utilisés, explique Julien Rouayroux.Avec notre solution, l’entreprise dispose d’un compte lui permettant d’encaisser tous les paiements de ses clients. La plateforme que nous avons développée s’intègre directement aux systèmes d’informations de l’entreprise. Sans passer par un tiers, comme la banque, il est ainsi possible de vérifier si les paiements attendus sont effectivement réalisés ou non. C’est un gain de temps considérable, permettant de récupérer plus rapidement un encaissement en échec ou de réagir rapidement et de façon appropriée. »

Des garanties pour convaincre Veolia Eau


Un tiers des factures envoyé par Veolia Eau à ses clients était, jusqu’au 1er janvier 2016, accompagné d’un TIP. Confronté à ce changement, le géant français a décidé de procéder à l’encaissement de l’ensemble des paiements, pour un montant total annuel supérieur à cinq milliards d’euros, par le biais de la solution Olkypay. Considérant les montants qu’il doit recouvrer mensuellement, il apparaît évident qu’on ne convainc pas un acteur comme Veolia Eau d’opérer une transformation de son modèle opérationnel d’encaissement sans apporter des garanties probantes.

Pour répondre aux enjeux de sécurité et de disponibilité des systèmes liés à son service, Olkypay a fait confiance aux infrastructures et à l’expérience d’EBRC.
« L’expertise d’EBRC répond aux exigences requises, explique Julien Daxbek, Directeur IT d’Olkypay. Disposant du statut luxembourgeois de PSF de support (Professionnel du Secteur Financier), octroyé par l’activité de contrôle, offrant des garanties élevées en matière de sécurité (ISO 27001) et de disponibilité des services (ISO 20000), EBRC est un partenaire agile pour accompagner notre développement rapide. Il répond à la fois à nos exigences, à celles du régulateur, de nos partenaires de l’industrie des cartes de paiement (PCI-DSS) mais aussi à celles de nos clients.
C’est un atout dans notre développement Business et dans le respect de notre time to market. Le couple Data Centre et offre de services à guichet unique a été pour Olkypay un critère déterminant dans la sélection de notre partenaire IT. »

De son côté, avant d’accorder sa confiance à une jeune pousse luxembourgeoise pour faciliter l’encaissement de paiements pour des montants de l’ordre de 5 milliards d’euros, la direction de Veolia Eau s’est déplacée à deux reprises au Luxembourg, pour visiter les infrastructures d’EBRC et rencontrer la direction de l’entreprise, afin de disposer de toutes les garanties utiles. De son côté, avant d’accorder sa confiance à une jeune pousse luxembourgeoise pour faciliter l’encaissement de paiements pour des montants de l’ordre de 5 milliards d’euros, la direction de Veolia Eau s’est déplacée à deux reprises au Luxembourg, pour visiter les infrastructures d’EBRC et rencontrer la direction de l’entreprise, afin de disposer de toutes les garanties utiles. poursuit Jean-François Hugon.Pour chaque doute, pour chacune des questions posées, nous avons pu apporter des réponses concrètes et des garanties rassurantes. »

De gauche à droite : Julien ROUAYROUX (Resp. BackOffice Olkypay) - Julien DAXBEK (Directeur IT Olkypay) - Jean-François HUGON (Head of Marketing EBRC).

De gauche à droite : Julien ROUAYROUX (Resp. BackOffice Olkypay) – Julien DAXBEK (Directeur IT Olkypay) – Jean-François HUGON (Head of Marketing EBRC).

http://www.solutions-numeriques.com/articles/la-revolution-olkypay-ou-comment-une-jeune-pousse-seduit-le-cac-40/

L'article : http://www.solutions-numeriques.com/articles/la-revolution-olkypay-ou-comment-une-jeune-pousse-seduit-le-cac-40/